Le témoignage de Christian, le papa d’Axel 20 ans et polyhandicapé

“L’une des problématiques causées par sa mobilité réduite était la suivante: Comment réussir à l’habiller sans causer trop de dégâts ?”

Je m’appelle Christian, j’ai 57 ans et je suis le Papa d’une fratrie de quatre enfants. Le deuxième, Axel, à 19 ans et il est polyhandicapé. Cela signifie qu’il accumule deux handicaps, l’absence de marche et de parole. Il souffre aussi de crises d’épilepsie quotidienne et présente une forte spasticité musculaire donnant lieu à des crampes. Axel partage sa vie entre l’institution la semaine et le domicile familial le week-end. Sa situation le conduit à consommer une quinzaine de médicaments par jours : neuroleptiques, antispastiques, antiépileptiques…

Sa spasticité semblable à des crampes perpétuelles, était telle que nous ne pouvions plus le mettre en position assise. Afin d’y parvenir, nous avons dû avoir recours à une opération chirurgicale, pour lui sectionner deux tendons sur trois au niveau des jambes. Axel a également connu d’autres opérations, notamment au niveau du dos. Pour le corps médical et les institutions, l’une des problématiques causées par sa mobilité réduite était la suivante: Comment réussir à l’habiller sans causer trop de dégâts ? La solution qui nous a été proposée était d’avoir à nouveau recours à une opération chirurgicale afin de lui sectionner les tendons des bras. Chose que nous avons catégoriquement refusé. Il y a trois ans, nous nous sommes tournés vers un magasin spécialisé dans la commercialisation de produits à base de Cannabis Légal.

“Un massage une fois par jour, tous les jours […] nous a permis d’éviter l’opération”

Nous avons dès lors commencé à utiliser une crème à base de Cannabidiol et nous avons pu constater les effets relaxants du produit sur Axel. Un massage une fois par jour, tous les jours qu’il soit à l’institution ou au domicile, nous a permis d’éviter l’opération. Notre neuropédiatre, premier témoin de l’absence d’évolution d’Axel a été stupéfait ! Il nous a même encouragé à continuer d’utiliser le produit devant son étonnement à pouvoir manipuler son bras. Il nous a également informé, après s’être renseigné sur le produit, qu’il pouvait également agir contre son épilepsie. Effectivement, depuis 3 ans, nous avons constaté une nette diminution de ses crises épileptiques.

Lorsqu’on discute avec des amis de notre utilisation du Cannabis Légal, leur première réaction est de nous demander « Si nous faisons fumer Axel ».

J’ai tenu à témoigner, sur les bienfaits du Cannabis Légal ( celui qui ne rend pas « stone » ) car à mon sens le progrès technologique d’aujourd’hui permet de séparer les molécules d’une plante qui est naturelle. À condition bien sûr que le pourcentage soit conforme à la loi. Lorsqu’on discute avec des amis de notre utilisation du Cannabis Légal, leur première réaction est de nous demander « Si nous faisons fumer Axel ». Il y tout de suite une connotation aux « joints » et à la consommation par combustion, ce qui est impossible dans notre cas, car Axel est nourri par sonde. L’application cutanée est donc l’unique solution et évite les infections pulmonaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *